Charge de travail : agir sur ce qui fait charge

Publié le 14/04/2021

La charge de travail est un enjeu central de performance pour les entreprises et de conditions de travail pour les salariés. Avec l'accroissement des exigences de productivité et de compétitivité, le développement des outils numériques, elle est de plus en plus d'actualité. Or, c'est une réalité complexe et difficile à appréhender.

Pour qui ?

Entreprise d'au moins 10 salariés (secteur privé et public).

Pourquoi ?

Le souhait de travailler sur la charge de travail est souvent issu de tensions, voire d’un travail sur les risques psychosociaux ayant permis d’identifier un problème sur la charge de travail. Le modèle d’analyse de la charge de travail du réseau Anact-Aract permet une compréhension et de penser ce sur quoi agir pour retrouver un équilibre entre charge prescrite, subjective et réelle.

L’Aract Grand-Est en s’appuyant sur ce modèle a développé au cours de ses interventions, une approche et des outils très complémentaires. Elle propose de travailler plutôt « sur ce qui fait charge » pour les salariés sur la base du prescrit.
Sur la base d’un travail de caractérisation de la charge, elle permet de rapprocher les points de vue et les représentations. Les cartographies graphiques suite aux évaluations permettent de voir ce qui est maitrisé ou bien subi, ce qui est du ressort du collectif ou bien de l’individuel et de faire converger sur des opportunités de changement.

Comment ?

  1. Une première réunion probatoire est organisée avec la Direction et les membres du CSE. Il s’agira de voir la faisabilité de l’action et d’accorder les acteurs sur les enjeux réels et les finalités recherchées par les uns et les autres. 

  2. Si accord, et seulement si, un programme est établi conjointement avec l’entreprise pour organiser une manifestation collective impliquant l’ensemble du personnel. Les chargés de mission de l’Aract ont seulement un rôle d’animateurs et de facilitateurs pour les expressions individuelles et collectives, la réalisation des consensus sur « ce qui fait charge » et sur les opportunités de changement.

1 offre modulable selon la taille et les caractéristiques de l’entreprise:

  • Pour les entreprises de taille modeste (10 à 30 salariés) : Organisation d’une journée dans l’entreprise dédiée à un travail sur « ce qui fait charge» en impliquant l’ensemble du personnel, l’encadrement et la direction. Généralement un premier temps est organisé en groupe de travail par métier, un deuxième sous forme de plénière, un troisième pour les conclusions et les pistes opportunes à poursuivre.

  • Pour les PME (plus de 30 salariés) : Elaboration et diffusion d’un questionnaire électronique d’évaluation des tâches à chacun collaborateur selon son métier, organisation de groupes de travail métier sur la base des résultats produits, restitution en comité de pilotage avec une phase conclusive et consensuelle sur les pistes d’approfondissement.

Outils variés :
Notre méthodologie est basée sur l’utilisation d’une palette d’outils (questionnaire, grille d’évaluation du prescrit, apport de connaissances, étude de cas, mise en situation réelle).  Certains sont utilisés lors d’une ou plusieurs étapes de la démarche.

En lien avec ce sujet