L'Aract Grand Est

Notre association paritaire accompagne les entreprises du Grand Est pour que l'amélioration des conditions de travail soit levier de performance globale.

L’Aract Grand Est a pour finalité d'aider les établissements du Grand Est à conjuguer la recherche de leur performance globale avec l’amélioration des situations de travail de leurs salariés. L'Aract soutient prioritairement les établissements de la région Grand Est dans la mise en place de projets d'amélioration des conditions de travail. Aide à la décision, diagnostic, accompagnement dans la durée, formation-action, clubs d’entreprises… Son appui prend des formes adaptées au besoin des entreprises.
 

Une démarche participative et concertée

Parce qu'il n'y a pas de réussite sans implication des parties, l'Aract positionne le dialogue social au cœur des projets de l'entreprise. L'Aract implique dans les projets les principaux acteurs de l'entreprise. Toutes ses interventions sont menées de façon concertée avec la direction et les représentants des salariés.
 

Le travail et son organisation au cœur des enjeux

Son mode d'intervention est basé sur l'analyse de l’organisation de l’entreprise et des conditions réelles de travail des salariés, ce qui permet de mieux comprendre la réalité de l'entreprise et d’identifier des leviers d’action.
L'Aract est au service de l’ensemble des parties, sur des sujets qui parfois les opposent, mais pour aboutir à un travail commun. Les interventions recherchent donc une même proximité avec la direction, les représentants des salariés et les acteurs de l’entreprise concernés par le sujet traité.
L'appui proposé recherche généralement à identifier des réponses innovantes et adaptées au contexte de l’entreprise en impliquant les professionnels internes et externes à l’entreprise.
L'Aract base son action sur la seule volonté des partenaires sociaux à progresser. Elle ponctue ses interventions de documents contractuels visant à clarifier sa mission et consolider les engagements des parties prenantes.
 

Les 3 composantes de l’Aract Grand Est

> Un Conseil d’Administration

Il est constitué des partenaires sociaux de la région, à parité de 2 collèges : patronal (MEDEF, CPME, UPA) et salariés (CGT, CFDT, CFE-CGC, FO, CFTC). Leur action vise au sein de l’association à construire un partenariat social autour des projets prioritaires concernant les conditions de travail en région.

Président : Pascal Lattuada (CGT)
Vice-Présidente :  Agnès Gerber-Haupert (Medef)

> Un comité d’Orientation

Il est composé du conseil d’administration, de financeurs (Direccte, Conseil Régional, Anact), d’institutions (Carsat, INRS).
Son rôle est d’instruire les orientations de l’Aract et de discuter de ses modes d’action sur les territoires.
 

> Une équipe pluridisciplinaire à votre service

L’équipe de professionnels associe des compétences s’appuyant sur des champs disciplinaires complémentaires : l’ergonomie, les sciences de gestion, la sociologie, la psychologie du travail et la communication. Un pôle d’assistance appuie l’action de l’Aract dans la gestion de ses projets, la communication et l’orientation des demandes.
L'association compte 15 salariés, répartis sur tout le territoire du Grand Est au travers de 3 sites : Châlons-en-champagne, Colmar et Metz.
 

Les partenaires et financeurs des actions de l’Aract Grand Est

> L'Etat et la Région Grand Est

Dans le cadre du contrat de plan Etat Région de conventionnements spécifiques de projets et des partenariats avec la DRDFE, la Direccte Grand Est.
 

> L'Anact

Dans le cadre d'une convention de financement de son réseau d'Aract.
 

> Les entreprises et structures publiques

Dans le cadre de conventions de partenariats permettant d'expérimenter les méthodologies et outils développés dans nos actions.
 

> Le Fonds Social Européen

Dans le cadre de la "Prévention des mutations économiques, gestion des ressources humaines et qualité de l'emploi, qualité de vie au travail".
Ce projet vise à travailler activement sur le terrain pour outiller les démarches d’amélioration de la qualité de vie au travail et à terme à une amélioration de la gestion de l’emploi et des compétences en appuyant les démarches d’anticipation et de gestion des mutations. Ce faisant, il permet : une meilleure prise en compte dans les entreprises des femmes et des hommes y travaillant et une mise en oeuvre sur les questions d’égalité professionnelle ; une amélioration de la qualité de vie au travail en période de mutations ; le développement de l’attractivité et les capacités d’inclusion de nos entreprises ; de nourrir, d'outiller l’idée du travail comme générateur de santé.

FSE_Anact_Region_Directe

En lien avec ce sujet