Ressources documentaires Cas d'entreprises

L’absentéisme, un mal dont il faut trouver collectivement le remède

Dans ce service d’hospitalisation, les absences à longue durée ont explosé alors que les salariés ne laissaient rien paraître de leurs difficultés. Pourtant, en y regardant de plus près, il semble que le resserrement d’effectifs entrepris quelques années auparavant n’est pas étranger aux dysfonctionnements constatés. C’est donc bien au cœur de cette organisation et des modes de management que l’intervenant recentre le diagnostic. Les solutions préconisées sont le fruit d’une démarche participative.

Fiche signalétique

Effectif : 42 - Activité : Hospotalisation à domicile - Région : Champagne-Ardenne
Mise à jour : 14-MAR-16 - Réf : 1283

image archive

Présentation

Cette mutuelle propose un service d’hospitalisation à domicile (HAD). Ce dernier emploie une quarantaine de salariés (infirmier-e-s, aides soignant-e-s, logisticien, médecins, coordinatrices de soins et administratifs) et exerce son activité pour partie sur une agglomération de plus de 100 000 habitants mais aussi en zone rurale. Le service, déficitaire, a fait l’objet d’une restructuration en 2012 avec un resserrement des effectifs, une évolution des services rendus et de l’organisation des soins.

Demande de l'entreprise

Le directeur régional et le directeur du service ont sollicité l’Aract pour la réalisation d’un diagnostic au sein de ce service afin de comprendre les causes d’un taux d’absentéisme croissant alors même qu’aucune difficulté dans le travail n’était exprimée par les salariés. Les représentants du personnel, membres du CHSCT, partageant les mêmes préoccupations, ont donné leur accord pour une intervention qui a été engagée au deuxième trimestre 2014 en format diagnostic court.

Démarche

L’intervention de l’Aract a débuté par un travail d’analyse de l’absentéisme, du turn-over et de l’évolution de l’activité. Il s’est appuyé sur les données socio-démographiques et RH de 2012 et 2013 (sexe, catégorie, poste, âge, date d’embauche, type de contrat de travail, durée du travail, durée absences par type, entrées / sorties), une étude menée par le CHSCT sur les accidents du travail et les bilans d’activité 2011-2013.

Cette approche quantitative a été poursuivie par des entretiens d'1h30min environ avec le personnel, réalisés majoritairement sous la forme collective et, pour des fonctions isolées, de manière individuelle. 46% de l’effectif total dont 55% des effectifs de soignants ont été rencontrés.

L’analyse des absences révèle surtout un niveau d’absences « longues » alarmant – 1 salarié sur 4 est absent plus de 25 jours dans l’année. Ces arrêts touchent toutes les tranches d’âge et sont surtout constitués de multiples arrêts courts qui peuvent être symptomatiques d’un mal-être au travail ou d’une difficulté à « tenir » physiquement. Le non-remplacement des absences et le report de charge sur l’équipe seraient à l’origine d’un effet domino traduit, dans les entretiens menés, par un sentiment partagé de difficultés à absorber la charge de travail.
Après la compression du personnel réalisée en 2012, l’activité a retrouvé la croissance dès 2013, à effectifs constants. L’analyse a confirmé la hausse de la charge de travail pour les métiers supports qui ont exprimé le sentiment de travailler en permanence dans l’urgence et craignent les erreurs.
Cette hausse paraît plus difficile à mettre en évidence pour les soignants au regard des prises en charge totales ou partielles de patients assurées par le secteur libéral et qui permettraient pour partie de réguler la charge de travail. Néanmoins, les infirmières semblent pâtir du report de charge, cette population étant difficile à remplacer compte tenu de la spécificité de l’activité HAD : elles représentent 62% des arrêts longs en 2013.

La refonte des plannings et de l’organisation des soins est également remise en cause par les équipes. En limitant les possibilités de binômes chez les patients, elle accroît la pénibilité physique pour les aides-soigantes (AS). Elle génère des week-end chargés pour les infirmières diplômées d'État (IDE) et étend le périmètre à couvrir dans le traitement des urgences en astreinte.

Trois voies de progrès ont été identifiées et proposées par l’Aract :
• Agir sur les ressources en évitant qu’une absence ne perturbe l’organisation établie (renforcer l’équipe permanente ou disposer d’un vivier de remplaçants) et en redimensionnant la charge de travail dans les fonctions supports.
• Agir sur l’efficacité organisationnelle en élaborant, un nouveau planning en concertation avec les équipes soignantes intégrant une réflexion sur les astreintes, et en automatisant des tâches administratives sans valeur ajoutée.
• Agir sur l’offre de service en limitant les livraisons en cas de prise en charge totale par les infirmières libérales.

Bilan

Des actions ont été engagées à partir du dernier trimestre 2014 : désignation d’une personne pour suppléer la gestion des astreintes, contacts établis avec des agences d’intérim pour les remplacements, code couleur pour assurer la présence de binômes pour les tournées les plus lourdes, gestion automatisée des entrées/sorties de patients pour certains soins de courte durée…
Toutefois il n’est pas constaté, fin 2014, d’effet notable sur les absences et donc l’instabilité des plannings : les intervenants alertent toujours sur leur niveau de fatigue. Une situation à suivre dont la prise en compte devrait être facilitée par la mise en place d’une réunion mensuelle associant les délégués du personnel et des référents de l’équipe de soins pour le suivi du planning.

Auteur

Anne-Charlotte CARNOT

Publié le 14-MAR-16 | picto imprimante Imprimer
 

Publications

10 questions sur... le télétravail

Le télétravail est une mesure de plus en plus plébiscitée par les salariés et les entreprises. Source ...

La robotisation participe-t-elle à la qualité de vie au travail des éleveurs ?

L'Aract Grand Est, en collaboration avec plusieurs partenaires, a mené une recherche-action dans le secteur agricole. ...

Guide égalité femmes-hommes. Mon entreprise s’engage.

Destiné aux TPE-PME ce guide pratique a pour objectif de lever les freins liés aux stéréotypes et de favoriser le ...

La revue du Réseau

Qualité de vie au travail dans les établissements de santé, l’enjeu de la qualité des soins

Avec deux millions de professionnels opérant dans 3 000 établissements, le secteur de la santé est à la croisée d’enjeux économiques, sociaux et sociétaux majeurs. Il est aussi un ...


Agenda

 

A découvrir

ActDoc, plus de 30.000 reférences bibliographiques

Retrouvez en ligne toute l'actualité éditoriale des conditions de travail

  image de la promo